Chenilles Processionnaires

Comment lutter efficacement contre la chenille processionnaire (du pin et du chêne) à Artemare ?

Origine de la chenille processionnaire

C'est la larve d'un papillon de nuit d'origine forestière. Colonisant les régions du sud,  depuis quelques années elle remonte de plus en plus au nord (réchauffement climatique).

Dégâts sur les arbres et sur notre  santé

L'arbre subit une défoliation, c'est-à-dire qu'il perd ses feuilles (traité rapidement, il va se remettre de cette attaque ; par contre, s'il n'est pas traité et qu'il subit des attaques sur années, il peut en mourir (perte de feuilles trop importante).

Les chenilles provoquent des démangeaisons chez l'homme et les animaux de compagnie. Au contact de la peau, elles créent des irruptions.

Si les yeux sont touchés, une conjonctivite peut se manifester.

Si vous respirez les poils urticants, vous risquez les  maux de gorge (le vent suffit à transporter leurs poils urticants).

Traitez rapidement l'arbre pour vous en débarrasser et n'hésitez pas à consulter un médecin.

Nid de chenilles processionnaires

Les nids de chenilles, ou  abris de soie, sont facilement reconnaissables : ils forment des boules blanches sur les branches, boules cotonneuses avec une multitude de fils.

Les chenilles processionnaires du pin descendent de l'arbre au printemps et viennent s'enfouir sous terre dans un endroit ensoleillé et creusent jusqu'à 20 cm de profondeur. Les cocons sont créés par chaque chenille à cette période. Il faudra quelques mois aux chrysalides pour donner naissance aux papillons, qui vont sortir de terre, quand les températures seront plus douces.

Piège à chenilles processionnaires

Plusieurs techniques de lutte sont possibles : la première est la prévention, essayez de diversifier les espèces d'arbres de votre jardin, pour éviter toute propagation :
•    Il conviendrait d’éviter de planter les essences les plus vulnérables ou attractives aux chenilles processionnaires du pin ou conseiller de les planter dans des bosquets en association avec des essences feuillues à croissance aussi rapide (comme les bouleaux ou les saules, qui ont des vertus répulsives vis-à-vis des papillons de processionnaire du pin et permettent d’héberger une faune auxiliaire plus diverse, et donc plus efficace).
•    Si votre arbre est déjà attaqué, vous pouvez utiliser un traitement biologique (à base de Bacillus thuringiensis) qui va agir sur les larves.
•    Vous pouvez aussi vous couvrir de la tête aux pieds et directement couper les branches concernées, avant de les brûler.
•    Les pièges à phéromone capturant les mâles constituent une alternative intéressante.

Leurs prédateurs naturels

Seules les mésanges se nourrissent des jeunes larves,  les coucous se risquent parfois à les manger. En revanche, la larve de calosome se nourrit des chenilles processionnaires. Elle grimpe facilement sur l'arbre pour venir les dévorer.

La pose de nichoirs pour les oiseaux insectivores (huppes, mésanges) et d’abris pour les chauves-souris renforce la pression de lutte biologique.

CONTRIBUTION

Que chacun, à l’occasion de ses allées/venues,  puisse repérer les nids de chenilles processionnaires (merci de noter les adresses quand il s’agit de propriétés privées afin de pouvoir prévenir les propriétaires).
Merci également de faire passer le mot à vos amis marcheurs, randonneurs et  chasseurs... notamment  sur Fierloz.
Les agents techniques s'occupent des abords de la commune.

Cette contribution permettrait de comptabiliser les nids au mieux avant l'intervention d'échenillage.
Merci beaucoup et contactez Valérie en Mairie.
    
Secrétariat Mairie Artemare
> Mail : mairie@artemare.fr
> tél : 04 79 87 32 64